TRMC TRANSPORTE DES GRANULATS D’IGÉ À MONTÉLIMAR PAR VOIE D’EAU, VIA LA PLATEFORME MULTIMODALE DE MÂCON

L’entreprise TRMC, filiale d’Eurovia, fait une nouvelle fois confiance à la plateforme multimodale de Mâcon par le biais du commissionnaire de transport Ports-Inter. En effet, en plus des milliers de tonnes annuels de ballast qu’Aproport manutentionne et transporte en provenance de la carrière de Sainte-Cécile, TRMC a répondu à un appel d’offre pour approvisionner un chantier autoroutier de l’A7 en granulat en provenance de son autre carrière située à Igé.

UNE DÉMARCHE ENVIRONNEMENTALE

Grâce à une chaÎne logistique performante, économique et écologique, 20 000 tonnes de granulats transitent d’Igé jusqu’à Aproport Mâcon, pour être ensuite chargées sur des barges jusqu’à Montélimar. Le granulat est ensuite livré sur le chantier autoroutier par camions.

TRMC, en choisissant ces solutions de transport alternatives, réduit ainsi considérablement ses émissions de CO2 et son impact sur l’environnement. « Sur cette opération, nous évitons à 670 camions de 30 tonnes de circuler sur plus de 200 kilomètres de route« , affirme Emmanuel Faroche, chef d’agence de TRMC. « Ayant trouvé le bon rapport économique / écologique, ces solutions entrent complètement dans la politique de développement RSE que nous déployons au sein de l’entreprise depuis quelques années ». Arborant le label RSE depuis quelques mois et certifié Iso 14001 depuis 2019, TRMC s’est engagé, entre autres, à réduire ses émissions de CO2 de 40 % d’ici 2030 et de développer les plateformes de recyclage des matériaux de démolition pour proposer des granulats recyclés de qualité.

LE TRANSPORT DE BALLAST

Utilisant depuis plusieurs années les équipements fluviaux et ferroviaires d’Aproport, TRMC connaît bien l’intérêt de ces solutions multimodales de proximité pour le transport de ballast destiné à la réalisation ou à l’entretien des voies ferrées du réseau SNCF.

Pour le transport par voie ferrée, la plateforme multimodale de Mâcon permet le chargement des wagons de ballast, via une trémie dédiée entièrement à cette activité. Chaque train peut être constitué de 20 à 22 wagons correspondant à un tonnage transporté de 1 000 à 1 200 tonnes de granulats. Emmanuel Faroche rappelle « qu’un train de 1 200 tonnes est l’équivalent d’une quarantaine de camions ».

Pour le transport par voie fluviale, le ballast est acheminé jusqu’au Port de Mâcon où il est stocké en bord à quai, puis directement chargé dans des barges dont les capacités varient de 1 000 à 2 500 tonnes. Ces barges rejoignent ensuite le port fluvial d’Arles où le ballast est stocké, recriblé, et enfin rechargé sur des camions ou des trains.

DES INVESTISSEMENTS RÉGULIERS POUR DES SOLUTIONS ALTERNATIVES

Parallèlement, la CCI de Saône-et-Loire, consciente de ces enjeux économiques et environnementaux, investit régulièrement dans ses services portuaires pour proposer une offre globale de logistique multimodale par voie d’eau et par voie ferroviaire, en combinant ses capacités de manutention avec son expertise de commissionnaire de transport, pour répondre au mieux aux besoins des entreprises.

POUR ALLER PLUS LOIN

Consultez le site d’Aproport ou contactez Franck Mazoyer au Port de Mâcon : Tél. 03 85 32 88 50

TRMC . 629 Route des Carrières . 71118 Saint-Martin-Belle-Roche . Tél. 03 85 23 94 00

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s